Translate

mardi 13 juin 2017

Sénat : Rapport sur la réforme des rythmes scolaires

Groupe de travail sur la réforme des rythmes scolaires
07.06.2017



Extrait :

Une mise en œuvre précipitée et une méthode inefficace

Pour mettre en œuvre sa mesure emblématique de la priorité donnée au premier degré, le Gouvernement a fait le choix d’une méthode contre-productive : l’injonction réglementaire et l’instauration d’un cadre rigide qui limite les adaptations locales.

Plutôt que d’expérimenter différentes modalités de retour à une semaine de cinq jours, de les évaluer et de les généraliser, le Gouvernement a choisi de mettre en œuvre la réforme à marche forcée, dès la rentrée 2013. Il a ainsi fait preuve d’un manque criant de réalisme et d’anticipation des conséquences de la réforme en matière organisationnelle et budgétaire.

L’absence d’évaluation et l’incapacité à démontrer les bienfaits des nouvelles organisations du temps scolaire ainsi qu’à distinguer les plus pertinentes d’entre elles,  ont incontestablement sapé la légitimité de la réforme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.