Translate

mercredi 22 juillet 2015

L’écart de performance entre les élèves issus de l’immigration et les élèves autochtones peut-il se combler ? (OCDE)

OCDE : Pisa à la loupe, n° 53
07.2015



Synthèse :

- Le pourcentage d’élèves issus de l’immigration a augmenté entre 2003 et 2012, dans les pays d’accueil traditionnels comme dans les nouveaux.
- L’écart de performance en mathématiques entre les élèves issus de l’immigration et les élèves autochtones a diminué, en moyenne, entre 2003 et 2012.
- Les différences de niveau socio-économique expliquent moins de la moitié de l’écart de performance en mathématiques entre les élèves issus de l’immigration et les élèves autochtones.


Conclusion :

Les élèves issus de l’immigration sont capables de réussir aussi bien que leurs pairs autochtones, et ce malgré le double défi de l’intégration et du désavantage socio-économique. Les systèmes d’éducation ont un rôle essentiel à jouer : garantir que les élèves issus de l’immigration soient en mesure d’exploiter pleinement les possibilités offertes par l’école. Les pays faisant face à un afflux massif d’immigrants ou à des changements dans le profil démographique de ces derniers peuvent s’inspirer des systèmes qui proposent des programmes adaptés aux élèves issus de l’immigration, comme des cours de langue structurés autour d’objectifs et de normes clairement définis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.